Si tu veux devenir ...

Arboriste : Grimpeur(euse) - élageur(euse) (en alternance)

Descriptif du métier

*option en projet (sous réserve de l'autorisation de la fédération Wallonie-Bruxelles)

L’arboriste grimpeur-élagueur/grimpeuse-élagueuse est un-e professionnel-le qui grimpe dans les arbres pour les soigner et les entretenir. Avant d’intervenir, il/elle pose un diagnostic, tient compte du milieu environnant, évalue les risques sanitaires et mécaniques. Ensuite, il/elle coupe les branches menaçant de tomber, les branches blessées, les branches perturbant le développement « harmonieux » de l’arbre.

Il/elle connaît la biologie, la physiologie et les pathologies des arbres. Conscient-e de leur valeur patrimoniale et paysagère, il/elle inventorie d’une façon qualitative et quantitative les patrimoines d’arbres. Il/elle met également en œuvre des techniques performantes pour des plantations dans des milieux « artificiels ».

Les travaux de taille et d’abattage des arbres requièrent la maîtrise technique du grimper et du déplacement dans la couronne des arbres en toute situation et quelle que soit la hauteur. Le/la professionnel-le respecte les règles de sécurité en ce qui concerne le matériel et son entretien ainsi que les gestes et techniques à adopter.

En réussissant sa 7P, il/elle est titulaire du CESS

activités

  • Identifier l’arbre et le caractériser dans son environnement

  • Apprécier l’état de développement des arbres et arbustes

  • Inspecter l’état sanitaire d’un arbre

  • Accéder à l’arbre, à l’aide d’une nacelle ou de cordes, et s’y déplacer

  • Entretenir son matériel de grimpe et ses machines

  • Effectuer les travaux exceptionnels et d’entretien, le démontage et l’abattage

  • Respecter les législations, la sécurité, l’hygiène et l’environnement

  • Gérer un chantier et développer son entreprise

Débouchés

  • Entreprises d’abattage

  • Entreprises d'élagage

  • Entreprises paysagères

  • Exploitations forestières

le cefa

Cette option est organisée au CEFA (centre de formation en alternance). L’élève, dès 15 ans et jusqu’à 25 ans, passe deux jours par semaine à l’école et trois jours rémunérés en entreprise pour apprendre un métier, avec une perspective d’emploi à l’issue de la formation.